Justice : les membres de la CRIEF officiellement installés

0
199

Les membres de la Cour de Répression des Infractions Économiques et Financières (CRIEF) ont été officiellement installés ce vendredi 21 janvier 2021 à Conakry. La cérémonie de prise de fonction s’est déroulée dans la grande salle de l’ancien ministère en charge des affaires étrangères. Cela en présence du chef du gouvernement, Mohamed Béavogui, de l’inspecteur général des services judiciaires et pénitentiaires, Khairaba Kaba, du président de la Cour Suprême, des responsables des cours et tribunaux du pays ainsi que les cadres du ministère de la justice.

Dans son intervention de circonstance, le locataire du palais de la Colomb, est revenu sur l’importance de la création de la CRIEF qui est censée lutter contre les fossoyeurs de la république.

« La responsabilité qui vous incombe est énorme, votre rôle est d’autant plus important qu’il s’agit de celui de la justice : la justice impartiale, la justice éducative et la justice de l’apprentissage pour tout le monde. La justice de la répression parce qu’il faut punir les fossoyeurs de notre république, il faut que tout le monde apprenne que le bien public est un bien commun…Vous êtes important, il faut que l’argent qui est là, il doit aller au service du peuple de Guinée, au service de la construction de notre pays parce qu’en réalité nous ne sommes pas un pays pauvre. Travailler dans la loyauté pour reconstruire notre pays, c’est possible. Nous avons passé trois mois pour comprendre… Mais nous avions que vous CRIEF, vous devez être là. D’autres instruments vont suivre, les moyens seront mis en place. », a-promis M.Béavogui.

C’est dans ce même ordre d’idée que l’inspecteur général des services judiciaires et pénitentiaires, Khairaba Kaba, a soutenu que la mise en place de la CRIEF est fondée sur l’espoir avant d’inciter les membres de veiller à l’application rigoureuse des règles.

« Cet espoir est tout d’abord de mettre fin à l’impunité face aux prédateurs des deniers publics. Cet espoir est ensuite de veiller à l’application correcte et rigoureuse des règles et la gestion de l’orthodoxie financières dans notre pays.  Cet espoir est enfin, celui de redonner confiance aux investisseurs et à tous nos partenaires techniques et financiers …Je vous souhaite plein de réussite mais dans la rigueur,  dans l’impartialité et dans la sérénité, dans l’application sans faiblesse de la loi. Car les actes que vous serez amenés à poser au quotidien dépendra le bonheur du peuple Martyrs de Guinée ».

Pour sa part, le président de la CRIEF, Noel Koulémou, a, au nom de ses membres pris l’engagement solennel  de travailler dans légalité, tout en indiquant que cette cour ne sera pas une tribune de règlement de compte.

«La création de cette CRIEF répond à un principe démocratique, celui de la rédévabilité. Tout citoyen qui exerce une portion du pouvoir du peuple… Si ce devoir incombe donc naturellement à tout gestionnaire qu’il convient de préciser que cette cour ne sera nullement une tribune de règlement de compte politique. La mise en place de la CRIEF sera alors l’occasion d’apporter une thérapie efficiente à cette gangrène qui n’à que trop handicapé le développement socio-économique de notre pays. Je voudrais dire ici, devant tout le monde que moi et mon équipe travaillons avec détermination courage et opiniâtreté mais dans la légalité contre la délinquance économique et financière ».

Après avoir sollicité le soutien des religieux et des sages du pays, M. Koulemou promet : « Aucune communauté ne sera visée » et assure que la vocation de la CRIEF est celle de dire le droit dans l’indépendance la plus totale.

Pour clore ses propos, il a demandé à l’ensemble des membres de la CRIEF de s’unir et de prendre du courage pour résister aux probables intimidations et pressions qu’ils pourraient subir dans l’exercice de leur mission.

D’après les informations que nous avons reçues sur place, les 19 membres de la CRIEF vont occuper les bureaux de l’ancien bâtiment du ministère en charge des Affaires Étrangères, situé dans la commune de Kaloum.

https://lecourrierdeconakry.com/justice-les-membres-du-crief-sont-connus-liste-complete/

Ibrahima Bah

Print Friendly, PDF & Email