La FEMJEUGUIP lance une campagne contre l’immigration irrégulière et la traite des femmes

0
309

La plateforme des Femmes et Jeunes de Guinée pour la Paix (FEMJEUGUIP) a lancé ce mercredi 04 septembre 2019 une campagne de sensibilisation sur l’immigration irrégulière et la traite des femmes. La cérémonie a eu lieu à la Blue Zone de Kaloum en présence du Ministre de la jeunesse accompagné des cadres de son département, de ceux du Ministère des Affaires Sociales et du secrétariat de lutte contre la drogue et le crime organisé.  Objectif, sensibiliser les différents acteurs aux dangers liés à ces fléaux où la Guinée est classée dans le monde parmi les premiers pays de départ des candidats à l’immigration irrégulière. C’est pourquoi, la plateforme des Femmes et Jeunes de Guinée pour la Paix lance un cri de cœur pour une synergie d’actions afin de vaincre ce fléau.

Selon la Présidente Hadja Makalé Camara la recrudescence de ce phénomène devient inquiétante pour son organisation : « l’immigration irrégulière est un phénomène qui de nos jours fait subir aux populations de lourdes considérables pertes en vies humaines. En Guinée les zones de regroupements ont déjà été identifiés qui sont : Boké, Mamou, Labé, Mali, Kankan, N’Zérékoré et Conakry comme préfectures de départ. Donc, notre campagne de sensibilisation a pour objectif de raviver nos consciences pour impulser un sursaut collectif exceptionnel afin de décourager toute forme de migration illégale », a-t-elle indiqué.

Dans le cadre de son assistance aux retournés volontaires, l’Organisation Internationale pour la Migration (OIM) a assisté au total 16 042 migrants guinéens de 2006 à 2008 et 1 500 personnes de janvier à mai 2019. Pour le chargé de communication de cette organisation, la démarche de la FEMJEUGUIP visant à éradiquer l’immigration irrégulière est salutaire. Lucas Chancelier a rassuré du soutien de l’OIM à cette initiative : « Toute initiative allant dans le sens de l’information sur les dangers de la migration irrégulière mais également à contrer les discours mensongers des passeurs est pour l’OIM salutaire. C’est donc, avec enthousiasme que l’OIM s’engage dans les actions de sensibilisation aux côtés de FEMJEUGUIP », a-t-il promis.

De leur côté, les responsables des départements des Affaires sociales, de la Jeunesse et de l’emploi jeune ont exprimé leur volonté de soutenir l’initiative de la plateforme des femmes et jeunes de Guinée pour la Paix. Le ministre Mouctar Diallo s’engage : «Chers amis, chers jeunes soyez absolument convaincu qu’on peut rester ici en Guinée et construire son avenir. Car, l’avenir ce n’est pas ailleurs c’est ici. Et je réitère l’engagement et la disponibilité de mon département à accompagner et soutenir cette organisation en faveur des jeunes et des femmes de Guinée ».

La cérémonie de lancement a connu le témoignage de certains migrants qui ont accepté le retour volontaire avec le soutien de l’OIM et la projection d’un film retraçant le calvaire des migrants.

Oumar M’Böh pour lecourrierdeconakry.com

+224 622 62 45 45

mbooumar@gmail.com

Print Friendly, PDF & Email