Répression des manifestations en Guinée : le FNDC transmet une liste noire à la CPI

0
142

Le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) dit avoir transmis une liste de 13 personnes occupants des postes stratégiques en cette période transitoire, à la communauté internationale et des organismes de défense des droits de l’homme.

Notamment :  la Cour Pénale Internationale/ Section persécution et crime; Amnesty International (AI); la Fédération Internationale pour les droits humains (FIDH); Human Rights Watch (HRW); le Haut-Commissariat des Nations-Unies aux Droits de l’Homme /Genève; la CEDEAO, la Commission de l’Union Européenne; le Secrétariat d’État Américain; l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), l’UNOWAS / Nations Unies, l’Élysée / Quai d’Orsay, le Conseil Européen, l’Union Africaine, la Commission Africaine des Droits de l’homme et des Peuples.

À la tête de cette liste, occupe en première place, le président de la transition, président du CNRD, Colonel Mamadi Doumbouya.

Dans ce courrier du coordinateur national en date de ce 1er août 2022, signé par dérogation par le Responsable des stratégies et planification du FNDC Sékou Koundouno, le FNDC accuse ces personnalités citées ci-dessous d’être : « Un danger pour la conduite de la transition guinéenne en ce sens qu’elles (personnalités ndr) sont directement ou indirectement liées à de nombreux crimes et violations des droits allégués ci-dessus ; qu’ils sont sans doute de probables acteurs de la répression sanglante et de la violation des droits de l’homme intervenues lors des journées du 27, 28, 29 et 30 juillet 2022 dont la finalité consiste à assurer au colonel Mamadi Doumbouya son maintien illégal au pouvoir commises des graves violations des droits de l’Homme et leurs auteurs »

Ci-dessous liste exhaustive des 13 personnalités de la transition guinéenne.

01 Colonel Mamadi Doumbouya, Président du CNRD ;

02 Colonel Amara Camara, Ministre secrétaire général à la présidence de la République;

03 Aboubakar Sidiki Camara alias Idi Amin, Ministre délégué à la présidence chargé de la défense nationale;

04 Mory Condé, ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation ;

05 Alphonse Charles Wright, ministre de la justice, garde des sceaux ;

06 Bachir Diallo, ministre de la sécurité et de la protection civile ;

07 Colonel Balla Samoura, Haut commandant de la gendarmerie Nationale/Directeur de la justice militaire;

08 Commissaire Abdoulaye Sampil, Directeur Général de la Polie;

09 Colonel Aly Badara Sangaré, Commandant du BATA/Commandant du groupement d’intervention Rapide (GIR);

10 Colonel Mamadi Touré, Commandant du Bataillon Spécial de Conakry;

11 Lieutenant-Colonel Ibrahima Sory Diabaté alias Sogné, Directeur Central des CMIS;

12 Commandant Mouctar Kaba alias Spartacus, Commandant du groupement des forces Spéciales (GFS);

13 Colonel Balla Koivogui, Chef d’état-major de l’armée de terre.

 

Le  Courrier de Conakry

Print Friendly, PDF & Email