Un homme tué par poignard lors des violences à N’Zérékoré

0
164

Les violences qui ont émaillé la marche de l’antenne régionale du FNDC le jeudi 13 juin 2019 à N’Zérékoré se sont soldées par la mort d’un jeune homme au quartier Gonia. Selon le maire de la commune urbaine, Moriba Albert Delamou, cet homme encore non identifié a trouvé la mort des suites d’un coup de poignard, a appris sur place lecourrierdeconakry.com.

Hier jeudi, la ville de N’Zérékoré, capitale de la région forestière, a été le théâtre de violences suite à une marche organisée par les membres du FNDC qui protestaient contre l’initiative d’une nouvelle constitution.

Lors de cette marche, des affrontements ont éclaté entre les manifestants et les forces de l’ordre dans plusieurs quartiers. Suite à ces incidents et pour calmer la situation, les autorités ont instauré un couvre-feu qui a déjà commencé le jeudi dans l’après-midi jusqu’à 7h30 ce vendredi 14 juin 2019. Dans la nuit du jeudi, des tirs de sommation ont retenti dans plusieurs quartiers de N’Zérékoré.

Ce vendredi, c’est un calme précaire qui règne à N’Zérékoré. La circulation est paralysée, les boutiques et magasins sont fermés. Certains commerçants sont assis devant leurs boutiques et magasins pour empêcher d’éventuels actes de vandalisme.

Du côté de l’Education, la plupart des écoles visitées sont également fermées pour une question de sécurité, aux dires de certains responsables qui ont demandé aux élèves de rester à la maison.  « On devait composer ce matin, mais notre censeur nous a dit de retourner à la maison et revenir lundi » nous a confié Christine Kolié élève au lycée Béthlèm.

Le bilan officiel et provisoire des affrontements pourrait être connu cette journée à l’occasion d’un point de presse, l’annonce a été faite par les autorités de N’Zérékoré.

Mamady 2 Camara, correspondant à N’Zérékoré 

Print Friendly, PDF & Email