Accueil Actualités Grève des enseignants : Un mot d’ordre ignoré

Grève des enseignants : Un mot d’ordre ignoré

30
PARTAGER

Le syndicat des enseignants et chercheurs de Guinée (SLEG) a lancé un avis de grève pour ce lundi 13 novembre 2017 dans une cacophonie totale.

Un mot d’ordre de grève  qui n’a pas été suivi dans les écoles de la commune de Ratoma où notre nous avons fait un tour.

A l’école primaire de Konimodou, le directeur a fait la lecture de la circulaire du SLEG aux élèves autour du mât. Selon lui, la circulaire dit que le mot d’ordre de grève n’est pas pris en compte et que tous les enseignants et élèves sont priés de se rendre en classe ce lundi 13 novembre.

En ce qui concerne les élèves, ils ont  afflué  ce matin sur le chemin de l‘école, même si bon nombre d’entre eux avaient l’air hésitant.

Pour le ministre Albert Damantang Camara qui a eu une rencontre ce matin avec les journalistes à son département, le mot d’ordre de la grève n’a pas été suivi.

«Nous pensons que cela ne sera pas suivi, que les choses vont rapidement rentrer dans l’ordre et qu’ils vont rentrer dans les rangs parce qu’ils appartiennent à un syndicat responsable qui a signé un accord avec le gouvernement », estime le ministre porte-parole du gouvernement.

Aux dernières nouvelles, le ministre de l’enseignement pré-universitaire, Ibrahima Kalil Konaté avait menacé de sévir contre les ‘’fauteurs de trouble’’.

Nantènin Traoré

Print Friendly, PDF & Email