Accueil Actualités Societé Guinée : La journée internationale de la jeune fille célébrée !

Guinée : La journée internationale de la jeune fille célébrée !

59
PARTAGER

Le 11 octobre de chaque année, est célébrée la journée internationale de la jeune fille. En Guinée la 7ème journée  de la jeune fille est organisée par Plan Guinée avec  plusieurs activités au programme.

Parmi ces activité  on peut citer, l’audience spécifique du jeudi 11 octobre 2018 au cours de laquelle, la représentante des jeunes filles a occupé pendant 10 minutes le fauteuil du président de l’assemblée nationale, honorable Claude Kory Kondiano.

Il s’agit de Kankou Fofana, jeune fille leader et présidente de l’ONG « Girls for future » a occupé à l’occasion de la journée internationale de la jeune fille, le fauteuil de l’honorable Claude Kory Kondiano pendant une dizaine de minute.

Une initiative de Plan Guinée qui vise à accompagner et promouvoir les filles en vue de leur émancipation. Outre la présidente trois autres filles ont été coptées pour jouer les rôles de 1ère secrétaire parlementaire et de présidentes de commissions. Dans son discours de circonstance, Kankou Fofana a livré le message de plaidoyer des jeunes filles :

« Par ma voix , les filles de la Guinée reclament l’engagement des décideurs guinéens pour mettre fin aux violences basées sur le genre notamment, le viol, le mariage précoce, l’excision qui nous traumatisent, nous sortent des écoles et brisent nos opportunités de contribuer pleinement à l’essor de notre pays. Nous voulons que les filles et les jeunes de Guinée puissent étudier et être enfin la force de la guinée d’aujourd’hui et celle de demain », a-t-elle exprimée.

C’est le premier vice-président de l’Assemblée nationale, Honorable Saloum Cissé qui a représenté le Président honorable Claude Kory Kondiano à cette audience. Après avoir écouté attentivement, le cri de cœur des jeunes filles. Honorable Cissé s’est engagé au nom de ses collègues députés à œuvrer pour l’épanouissement de la jeune fille : « Soyez rassuré que l’assemblée nationale de Guinée ne sera pas en reste. Nous allons étayer vos efforts pour que chacun de nous s’assume devant le devoir historique, c’est le devoir historique qui interpelle chacun de nous ; on ne peut pas être un citoyen charlatan pour que notre pays se développe non, nous devrions être des hommes d’actions, des hommes de réflexion, des hommes d’innovation », a-t-il indiqué.

Cette rencontre solennelle est une manière de mettre en exergue le devenir des jeunes de façon général mais en particulièr celui des filles qui souhaitent l’accompagnement des décideurs pour leur émancipation.

Oumar M’Böh pour lecourrierdeconakry.com

 

Print Friendly, PDF & Email