Labé: Des présumés voleurs de boeufs échappent de justesse à un lynchage

0
82
Labé: Des présumés voleurs de boeufs échappent de justesse à un lynchage

Des présumés voleurs de bétail ont été arrêtés en début de la semaine dernière à Labé avec des boeufs. Ils ont failli être lynchés par une foule en colère, a constaté lecourrierdeconakry.com.

Cette spectaculaire arrestation s’est opérée entre les villages de Dionfo, Sannoun, Kalan, Noussy et environs en début de la semaine dernière. Mamadou Saidou Diallo et ses complices ont été arrêtés avec 36 bœufs volés dans plusieurs localités. Ce vol a révolté les victimes qui ont voulu se rendre justice en incendiant le domicile privé du chef du groupe des présumés voleurs dans lequel les bêtes étaient parquées.

Tamba Oularé, le sous-préfet de Dionfo, revient sur la scène : « On a été informé qu’un groupe de voleurs a pris la direction de Tougué avec un nombre important de boeufs. Certaines indiscrétions ont dit qu’il s’agit là de voleurs de bétail. La population s’est mobilisée, et a les poursuivis jusqu’à un certain niveau, mais n’a pas pu les avoir. Entre temps ; un premier voleur a été mis aux arrêts ».

El Hadj Aboubacar Baldé, le maire de la commune rurale de Dionfo, estime que le chef du gang est un récidiviste qui aurait des complices même au sein des forces armées : «Nous avons retrouvé plus de 36 vaches volées dont 11 du côté de Dionfo, une à Missira, 5 vaches à Sengouma et d’autres à Konkorein. La sécurité s’est saisie du complice Mamadou Alimou Diallo alors que le grand voleur s’appelle Mamadou Saidou Diallo. Celui-ci a grandi entre des voleurs ».

En ce mardi 29 janvier 2019, une foule immense s’est donné rendez-vous au domicile privé du chef de gang pour tenter d’identifier leurs animaux. Mais face à l’affluence et l’émotion des victimes, des échauffourées ont aussitôt éclaté entre hommes en tenue et civils. Les services de sécurité n’ont finalement trouvé mieux que de prendre la poudre d’escampette.

Ousmane Fofana est le commissaire central de Labé : «Ils étaient à Noussy dans le cadre d’un vol de bétail. Mais comme il y a eu un total de 40 bêtes retrouvées ; moutons, chèvres, vaches confondus; il fallait faire la part des choses et chercher à restituer. Malheureusement il y a eu l’affluence de beaucoup de citoyens venant de différentes localités victimes de vol. Les agents ont préféré se retirer. C’est à leur retour maintenant qu’ils ont eu un accident malheureux. Leur véhicule s’est renversé, il y a eu 7 policiers blessés plus un agent communautaire. A l’heure où je vous parle les autres sont rentrés après les premiers soins. Certains ont fait la radiographie et on attend de savoir réellement de quoi il s’agit. Par ailleurs il y a eu deux cas de fracture. »

Ousmane Baldé, l’un des blessés trouvé à l’hôpital régional de Labé soutient qu’au moins 5 maisons ont été incendiées par la foule en colère : « Arrivés à Kanso sur la montagne on a vu le feu et on a directement compris qu’ils ont brûlé les maisons parce qu’ils ont tenu coûte que coûte à incendier les maisons à notre présence, mais on s’est opposés. Mais vu qu’on n’avait pas beaucoup d’agents avec nous on ne pouvait pas leur tenir tête. Donc on s’est dit de prendre le véhicule de la police et de rentrer. C’est un nombre de 5 maisons et deux pâturages qui ont été brûlés.»

Aux dernières nouvelles, on apprend sue le chef du gang est en détention dans la commune urbaine de Labé.

Bah Djenabou depuis Labé, pour le courrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email