La rentrée scolaire 2022-2023 approche à grands pas. Dans quelques jours, élèves et encadreurs reprendront les classes après trois mois de vacances. Mais où en sommes-nous avec les préparatifs ? Un de nos reporters a fait le constat dans les différents établissements d’enseignement pré universitaire de la Commune de Kaloum.

Collège Château d'eau
Collège Château d’eau

Si certains établissements sont en rénovation, d’autres se trouvent dans un état de dégradation poussé qui nécessite aussi une réfection.

Interrogé sur ce sujet, le proviseur du lycée 2 octobre pose des critères pour répondre. Pour lui, il faut que le directeur Communal de l’éducation de Kaloum donne son aval.

« Pour le respect de la hiérarchie, nous on parle quand on nous donne l’autorisation ».  A signifié le proviseur avant de préciser que « Mais ce que vous voyez là, c’est une rénovation complète. Les latrines, l’amphithéâtre, le terrain de sport, la peinture, les salles de classe, l’électrification, le laboratoire, tout est rénové » s’est confié le proviseur.

Au collège Château d’eau, de la même Commune, c’est le contraire. C’est la désolation totale. L’établissement est passé aux oubliettes. Selon le principal dudit Collège, cette école date depuis 1915. C’est l’un des plus anciens établissements de la capitale. Il a plus de cent ans.

 « Vous pouvez nous aider à passer l’information pour que ça tombe dans de bonnes oreilles. Nous n’avons pas assez des choses à vous expliquer. Vous-même, vous voyez comment se pressent les bâtiments. C’est un établissement qui nécessite une rénovation complète. »

Selon notre interlocuteur, le Collège Château d’eau compte de nos jours 1025 élèves. Sur 234 candidats au BEPC de cette année, 9 sont admis. Soit un pourcentage de 3,84%.

Quant à l’école primaire Almamya, l’établissement est plus ou moins dans un état appréciable : « Cet établissement a été rénové depuis le temps du régime de l’ancien président Alpha Condé. Mais toutes les conditions qu’il faut ne sont pas encore réunies. Il reste encore, le terrain de sport multidisciplinaire, la mise en place des fontaines du forage pour le ravitaillement en eau, l’aménagement du potager…»

A l’école primaire de la Gare, presque toutes les conditions sont réunies. Le jardin potager longe les bâtiments principaux. Un terrain de sport multidisciplinaire au centre de l’établissement est aménagé. Un forage pour ravitaillement en eau est sur place.

L’école primaire du Centre quand elle manque de terrain de sport multidisciplinaire. Les bâtiments nécessitent une rénovation en peinture. Des jardins potagers sont aménagés partout dans l’établissement. Un forage doté d’une fontaine se trouve dans l’enceinte de l’établissement.

Il faut noter que des réunions préparatoires pour la rentrée prochaine ont déjà eu lieu depuis le 15 septembre dernier dans les établissements d’enseignement élémentaires. Au lycée 2 octobre, c’est le 28 septembre que la réunion est programmée. Selon le ministre de l’enseignement pré universitaire et de l’alphabétisation, la rentrée est prévue cette année le 4 octobre.

A noter que dans ce reportage, nos interlocuteurs ont préféré intervenir en off pour inviter des soucis avec leurs responsables hiérarchiques.

Ibrahima Foulamory Bah

Lycée 2 octobre
Lycée 2 octobre
EP Almamya
EP Almamya
EP Gare
EP Gare