Report des élections : Les candidats de la circonscription de Kankan réagissent 

0
199

Après  le report des élections législatives au 1er mars prochain,  les candidats uninominaux pour  la circonscription électorale de Kankan ont différemment accueilli et apprécié cette décision du président Alpha Condé de reporter ces élections présidentiel. S’ils sont tous unanimes du fait que ce report peut permettre de maintenir la quiétude et la paix en Guinée, certains candidats pensent que ce dernier peut impacter la situation financière de leurs partis.

Dr  Moro Mandjouf Sidibé, candidat uninominal du parti AFC (Alliance des Forces pour le Changement) au compte de la circonscription électorale de Kankan pense qu’il n’y a pas de problème : « Si le report des élections pourrait amener la stabilité et la paix en Guinée d’accord, et si ce report peut permettre d’organiser  des élections transparentes et inclusives, c’est très bien. Mais si ce n’est pas le  cas, je suis désolé. De toutes les façons, espérons que ce report permette à la CENI de satisfaire les besoins du peuple de Guinée. Je peux vous rassurer que ce report ne peut pas impacter la bonne marche de notre parti, car nous nous sommes préparés pour ces circonstances tout en appelant l’histoire des communales qui durent depuis plus d’un an».

 Moussa Condé, candidat uninominal du parti UDIR (Union pour la Défense de l’Intérêt Républicaine) se soumet à la décision prise par les services compétents  à l’organisation des élections : « Nous sommes légalistes. Nous nous soumettons à la décision des autorités à la matière. Déjà que nous avons constaté par endroit certaines irrégularités par rapport au calendrier électoral qui avait été déplié, mais si le report pourrait permettre la décrispation de la crise politique dans notre pays, je pense que c’est un soulagement pour nous, parce que nous nous mettons au-delà de notre intérêt partisan, collectif et cela n’est possible que dans la quiétude sociale, dans l’unité nationale, dans la paix. Donc si le port est dans la logique, dans la vision et dans la stratégie du pouvoir pour la décrispation de la crise politique, je pense que c’est une bonne chose ».

Il faut signaler qu’après la première décision radiotélévisée depuis le 03 février, un autre décret vient d’annoncer le couplage des législatives au référendum.

Mamadi Kaba depuis Kankan pour lecourrierdeconakry.com   

Print Friendly, PDF & Email