Accueil Actualités Crise d’électricité : Le ministre Taliby et EDG mettent l’option du thermique...

Crise d’électricité : Le ministre Taliby et EDG mettent l’option du thermique sur la table

356
PARTAGER

Suite aux coupures intempestives d’électricité ces derniers temps dans la capitale guinéenne, le ministre Cheick Taliby Sylla a animé un point de presse ce lundi 08 janvier 2018 dans la salle de conférence du département de l’énergie et de l’hydraulique.

Accompagné de l’administrateur général de la société Electricité de Guinée (EDG), le ministre de l’énergie a expliqué aux hommes de médias les raisons des coupures de courant constatées à Conakry et quelques zones environnantes.

Selon Cheick Taliby, la baisse du niveau d’eau dans le barrage Kaléta et le non payement des factures de courant par la population sont deux problèmes essentiels liés au manque de courant.

« La centrale hydro-électrique de Kaléta fonctionne. Il n’a aucun problème majeur dans l’exploitation. Seulement, aujourd’hui le barrage Kaléta ne fonctionne pas pendant la journée. Avec une capacité de 240 MGW, le barrage ne produit que 110. C’est Garafiri qui fonctionne pour envoyer de l’eau au niveau du barrage Kaléta et c’est cette eau qui est accumulée pour atteindre la côte de 110 mètre pour ne pas provoquer la cavitation», a-t-il expliqué. Avant d’ajouter que pendant la saison sèche, Kaléta ne peut donner que 33MGW

Il affirme que le niveau d’eau à Kaléta est bien connu. « Kaléta n’ayant pas de réservoir d’accumulation d’eau pour l’alimentation des groupes, nous avons créé nous même un système métrique pour mieux mesurer le niveau d’eau, qu’on n’a appelé système métrique de Konkouré. Et on n’a fait les mesures pour caler Kaléta à 350 parce que c’est Garafiri qui est en amont de Kaléta sur le Konkouré ».

Concernant le non-paiement des factures de courant, le ministre a ajouté que sur une population estimée à plus de 3 millions d’habitants, seulement 250 mille abonnés sont enregistrés à Conakry.

Pour une sortie de crise, le ministre de l’énergie annonce que cette période d’étiage, son département fera recours au thermique pour compenser les pertes possibles d’électricité.

Selon lui, il revient à EDG de définir ses besoins en carburant à utiliser pour les groupes et temps de fonctionnement de ces derniers.

Enfin, un appel a été lancé au citoyens de payer les factures d’électricité pour compléter les efforts d’Electricité de Guinée (EDG) en terme de trésorerie nécessaire pour corriger la perturbation actuelle.

Nantènin Traoré  

 

Print Friendly, PDF & Email