Accueil Actualités Culture : Au revoir Conakry Capitale Mondiale du Livre

Culture : Au revoir Conakry Capitale Mondiale du Livre

183
PARTAGER

Le mandat de Conakry comme capitale mondiale du livre  a été entamé depuis le 22 avril 2017, grâce aux efforts du commissaire général M. Kaba Sansy Diakité. Ca marathon pris fin  ce dimanche 22 avril 2018 où Conakry a passé  le drapeau à Athènes.

A l’heure du bilan, le  commissaire général Sansy Kaba Diakité parle d’acquis.  « Depuis 10 ans c’est claire pour nous. Conakry Capitale mondiale du livre, c’était de mettre les fondements d’une véritable industrie du livre en Guinée. Et Dieu merci nous avons pu mettre ces bases. Nous avons réalisé la politique nationale du livre et l’étude diagnostique. De cette étude, il y a une loi qui a été proposée au gouvernement et qui va la transmettre à l’Assemblée Nationale. Le livre sera maintenant réglementé dans notre pays, la promotion du livre et de la lecture est au point », a-t-il annoncé.

Sansy Kaba se dit très heureux d’avoir permis à la Guinée, d’avoir la base d’une véritable industrie. « La bonne nouvelle, est qu’une des plus grandes imprimeries de l’Afrique de l’Ouest, est en Guinée. Une dame guinéenne a investi fortement pour mettre à Conakry, une vraie imprimerie et désormais, on pourra imprimer ici ».

Selon lui, il y également un jeune libano-guinéen qui a pu mettre en place, une des plus grandes librairies en Afrique de l’Ouest (Mimo),  la maison du livre à la Camayenne. « Tout de même, il faut signaler que la maison des écrivains et des points de lecture existent à Conakry. Il suffit  juste de les animer et faire en sorte que Conakry devienne, une des capitales de la lecture dans le monde ».

Pour les dis prochaines années, le leader avéré du livre  veut faire de la Guinée, capitale africaine du livre. «  Mais on ne peut pas s’autoproclamé capitale africaine. Il faut laisser les autres nous donner ce titre ».

 A partir du 23 avril , le prochain travaille est  Conakry Capitale du livre, parce que c’est permis selon Sansy Kaba Diakité. «  On a été pendant une année, Capitale mondiale du livre et nous sommes parmi les 17 capitales du livre mondial. Donc on peut utiliser ce label », rassure le commissaire général de CCML.

Désormais c’est sous ce label que la Guinée va faire les dédicaces des plus grands écrivains du monde. « Nous allons proposer au gouvernement et à l’Union Africaine, le Salon International du Livre d’Afrique à Conakry et créé le grand prix du livre africain. Les autorités guinéennes sont disposées, nous avons largement parlé avec le Ministère de tutelle et le président de la République qui est dans cette vision », a indiqué Sansy Kaba Diakité.

Nantènin Traoré

Print Friendly, PDF & Email