Accueil Communiqué Évènements de Boke : La PCUD épingle les autorités guinéennes (déclaration) 

Évènements de Boke : La PCUD épingle les autorités guinéennes (déclaration) 

104
PARTAGER

Depuis le Mardi 12 Septembre dernier, les populations de la préfecture de Boké et des villes environnantes vivent une situation extrêmement grave, émaillée de violences avec des pertes en vies humaines, de blessés graves et de dégâts matériels.

En Avril déjà, une situation similaire faite de troubles sociaux dont la même ville a été le théâtre s’était soldée comme toujours, par des pertes en vies humaines et de blessés. 

La société civile guinéenne se préoccupe sérieusement de la récurrence de ces troubles qui sont les conséquences logiques de la mauvaise gouvernance qui caractérise les services publics et les secteurs stratégiques comme les mines, l’électricité, l’eau, l’éducation et l’insertion socioéconomique des jeunes etc.

Malheureusement, à chacune de ces tragiques occasions, que nous condamnons avec fermeté, les services de défense et de sécurité font montre d’excès de zèle, d’usage d’armes à feu, d’intimidations et de violations des droits de l’Homme, face à des populations qui souhaitent manifester leurs droits de façon paisible.

La société civile guinéenne s’incline devant la mémoire des victimes de cette tragédie, présente ses condoléances aux familles éplorées, exprime son soutien et sa compassion aux blessés et aux autres victimes.

La société civile guinéenne met en garde le gouvernement, contre les conséquences d’une mauvaise gestion de cette situation qui risque de se généraliser, tant le malaise qui prévaut aujourd’hui dans le pays est perceptible partout en Guinée.

Elle exige du gouvernement que toutes les revendications légitimes soient prises en compte et qu’une enquête judiciaire soit menée pour situer les responsabilités quant aux pertes en vies humaines, aux cas de blessés et des dégâts matériels observés.

Elle assure les populations de Boké de toute sa solidarité dans le combat qu’elles mènent aujourd’hui pour l’amélioration de leurs conditions de vie. Elle appelle à une solidarité nationale envers les populations de Boké et à un soutien total en faveur de leur légitime revendication.

 La société civile appelle les populations de Boké au calme et à la retenue, ainsi qu’à la vigilance pour prévenir toute instrumentalisation politique éventuelle de leur légitime combat. Elle les invite à tout mettre en œuvre pour préserver la paix et la cohésion sociale dans leur localité.

Que Dieu bénisse la Guinée et les Guinéens !

Conakry, le 16 Septembre 2017

Print Friendly, PDF & Email