Accueil Actualités Labé : Trois accidents, trois morts la semaine dernière

Labé : Trois accidents, trois morts la semaine dernière

58
PARTAGER

Trois morts et un blessé grave en moins de 24 heures, c’est le triste billant des accidents de circulation dans la ville de Labé. Tous sont morts par suite d’accidents de moto. Si l’année 2016 a connu moins d’accidents graves, l’année 2017 ne commence pas bien pour les usagers de la route.

C’est sur la nationale Labé-Conakry que le premier accident a eu lieu après la prière du  vendredi 10 février dernier. C’est jeune étudiant de l’université de HAFIA du nom de Mamadou Thiouto SOW qui est rentré en collusion avec une autre moto conduite par un mécanicien. Le choc fut fatal pour l’étudiant qui a rendu l’âme sur le champ selon des témoins. Son corps a été déposé le même jour aux environs  de 15 heures à la morgue de l’hôpital régional de Labé.

Quant au second accident, il serait plus grave. Docteur Sékou Bah de la traumatologie, explique l’état dans lequel se trouve le blessé : « Le mécanicien avait une large blessure traumatique au niveau du front avec une perte de connaissance. Après les premiers soins, nous l’avons envoyé au service de la réanimation pour les soins intensifs ».

Selon Dr Bah, la victime n’avait aucune pièce d’identité sur elle.

Dans cette même nuit de vendredi au samedi au 11 Accidentfévrier, dans les environs de 2 heures du matin, c’est un jeune homme qui est mort après une collision forte à l’arrière d’un camion qui était en panne. L’engin était sur  la chaussée au quartier mairie en plein centre-ville de Labé.

 Le commandant Tidiane Sanoh commissaire spécial de la sécuritaire routière de Labé explique le constat qu’il a fait.

 « L’accident s’est produit aux environs de deux heures du matin. Le camion était garé par suite d’une panne. Le conducteur de la moto du nom d’Alpha Ousmane est rentré par la partie arrière du camion et sa tête a cogné la carrosserie  arrière et la mort fut brusque »

Le même samedi 11 février 2017, un autre accident  a coûté la vie à Elhadj Sadiouma Diallo a la rentré de la sous-préfecture du Dioutoun situé dans la ville de Lélouma. L’homme était âgé de 55 ans. Les circonstances exactes de sa mort ne sont pas connues pour l’heure.

Si l’état des routes est cité comme facteur de bon nombre d’accident, l’excès de vitesse et l’ivresse des conducteurs des engins roulant endeuillent beaucoup de famille.

Amadou Sow, Correspondant à Labé

Print Friendly, PDF & Email