Accueil Actualités Pèlerins bloqués à Conakry sans visas, avion cloué au sol sans passagers,...

Pèlerins bloqués à Conakry sans visas, avion cloué au sol sans passagers, gouvernement comme sapeur-pompier : tout sur le pèlerinage pas très…musulman !

60
PARTAGER

Dans l’attente depuis près de 5 jours au Centre Islamique de Donka, dans la commune de Dixinn à Conakry, des pèlerins guinéens en route pour les lieux Saints de l’islam à la Mecque (Arabie Saoudite), commencent à s’impatienter et sollicitent vivement l’arbitrage du président de la République, chef de l’État, Pr. Alpha Condé, rapporte l’AGP.

Rencontrés jeudi, 25 août 2016 le matin dans les couloirs du Centre Islamique de Donka, principal point de ralliement, certains pèlerins, qui ont requis l’anonymat, ont confié : «Incroyable, mais vrai. Nous sommes-là depuis 5 jours. Nous sommes cloîtrés comme des prisonniers. Ce jeudi, si nous ne sommes pas fixés sur notre sort d’ici le soir, nous allons bloquer la route de Donka-Dixinn, pour nous faire entendre. Depuis 3 jours, nous n’avons pas d’informations fiables par rapport à nos passeports. On ne peut pas payer de l’argent et accepter de souffrir de cette manière. Cela est injuste de la part de la Ligue Islamique».

S’exprimant sur la même situation qui perdure à Conakry, d’autres pèlerins témoignent : «Ici, on passe la nuit en plein air, sur les chaises, tables et sur les bancs, surtout en cette saison de pluies. Or, nous avons payé à la Ligue Islamique la totalité de l’argent qu’on devrait payer. Nous passons toute la journée, assis. C’est ce qui fait que la plupart des femmes ont des pieds légèrement enflés».

En attendant de trouver une solution à leur difficulté, la  plupart des pèlerins qui passent la nuit à la belle étoile, se nourrissent d’arachides, de galettes ou du pain garni de beurre ou de la mayonnaise.

Lire la suite sur guinee7

Print Friendly, PDF & Email