Accueil Actualités Prix Hadiatou Sow : Sériane Théa et Hadiatou Barry lauréates 2016

Prix Hadiatou Sow : Sériane Théa et Hadiatou Barry lauréates 2016

62
PARTAGER
Hadiatou Bah, journaliste de la RTG et Sériane Théa, journaliste à www.kaloumpress

Au compte de l’année 2016, la 4ème édition du prix Hadiatou Sow a primé seulement deux catégories au lieu de quatre.  Le mérite est revu à Sériane Théa du site d’information Kaloumpress pour la  catégorie ‘’ Presse en ligne ‘’et de Hadiatou Barry de la télévision nationale, catégorie ‘’TV’’. Ces deux lauréates sur neufs nominées empochent chacune un chèque de cinq millions de franc guinéens.

Le prix Hadiatou Sow est une initiative de l’Alliance Femme et Media, une association engagée dans la promotion des femmes et leur image dans les medias. Elle s’investit d’une manière importante dans la valorisation des contenus réalisés par les femmes et milite pour l’accès des femmes aux instances dirigeantes des medias.

Organisé ce mercredi 5 octobre  l’hôtel Riviera Royal, l’évènement a connu la participation des membres du gouvernement, les responsables de la société civile, les patrons de presse, les journalistes, les représentants des institutions nationales et internationales.

phsLe porte-parole du gouvernement, Albert Damantang Camara, ministre de l’enseignement technique et professionnelle a pour sa part, affirmé tout son soutien aux femmes journalistes. Il les a par ailleurs  invité à redoubler d’effort afin d’occuper des postes de responsabilités au niveau des différents médias de la place.

Mme Diallo Monique Curtis, organisatrice  Présidente de l’Alliance Femme et Méias, affirme que l’exemple de Hadiatou Sow doit inspirer tous les journalistes.

« Son exemple doit surtout insuffler courage, abnégation et persévérance aux femmes professionnelles des médias », a-t-elle indiqué.

Selon elle, le prix Hadiatou Sow est une façon d’agir pour renforcer la visibilité des femmes dans les salles de rédaction. Selon elle il ne suffit pas de reconnaître le talent des femmes, mais il faut arriver à concrétiser cette reconnaissance par l’accession des femmes au poste de responsabilité à la tête des médias. Elle pose un contant alarmant.

« Le poste de rédacteur en chef se décline peu au féminin en Guinée. Par exemple, sur 5 télés privées, 23 radios privées une seule rédactrice en chef (Evasion TV), une seule rédactrice en chef à la RKS et une seule rédactrice  en chef adjointe à la radio nationale. Plus de 200 titres de journaux, pour zéro secrétaire de rédaction » fait-elle remarquer.

L’Alliance Femme et média  compte ouvrir dès l’année prochaine, le Prix Hadiatou Sow aux techniciennes d’antennes, aux caméras women et photographe de presse.

Les thèmes de cette quatrième édition sont l’accès aux  services sociaux de base de qualité avec la lutte contre Ebola, la nutrition, la mise en place des institutions de la République.

Nantènin Traoré

 

Print Friendly, PDF & Email