Les journalistes doivent contribuer à la stabilité de la Guinée, conseille Nantenen KONE du Réseau REFFMAP

0
567

Le collège des commissaires de la Haute Autorité de la Communication (HAC), a une initié une rencontre avec les hommes de médias le mardi 13 novembre 2018 à son siège sis à Kaloum. Cette rencontre a connu la présence des patrons et associations de presse mais également des journalistes. Etaient présents également à cette rencontre, les représentants du Ministère de l’ARPT et de l’économie numérique et de certains acteurs de la société civile, notamment du Réseau des Femmes du Fleuve Mano pour la Paix (REFFMAP).

En marge de cette réunion, Nantenen KONE, membre du Réseau des Femmes du Fleuve Mano pour la Paix a invité les journalistes au respect des règles qui régissent leur métier : « les journalistes ont un grand rôle a joué dans la stabilité de la paix dans le pays, parce que la grande majorité des Guinéens est illettrée, d’où l’importance de cette corporation. Et moi dès que je viens dans mon village à Kindia quand il y’a des informations, les citoyens me disent qu’ils ont appris ces informations à la radio, cela veut tout simplement que les informations diffusées par la radio sont écoutées et prises en compte par la population. Donc, avant de diffuser une quelconque information, le journaliste doit non seulement vérifier et mesurer cette information mais aussi et surtout prendre sa responsabilité dans le traitement de cette informations », a-t-elle conseillé.

Pour la dame Nantenen KONE, au moment où la Guinée est entrain de traverser des crises, le journaliste à un rôle important a joué en donnant l’information tout en rassurant les citoyens. Et que leur organisation s’évertue à la stabilité de la Guinée et de la sous-région et qu’elle dispose également d’une radio communautaire du côté de Lola; un médium qui consacre une grande partie de ses émissions aux activités des femmes pour la paix.

C’est pour cette raison qu’au terme des échanges entre la présidente de la Haute Autorité de la Communication, Madame Martine Condé et les patrons de Presse, Nantenen Touré a invité les journalistes au patriotisme et surtout à la responsabilité :  » j’invite les journalistes à beaucoup plus de responsabilité surtout à ceux qui publient sur les réseaux sociaux qui donnent souvent une mauvaise image à la Guinée et font peur aux investisseurs; ceux-ci doivent être des patriotes et surtout des professionnels », a-t-elle invité.

Elle a enfin rappelé que: « la Guinée de par sa situation géographique, les six (6) pays qui l’entourent ont tous connu la guerre et quant à la Guinée, elle  n’a pas encore connu la guerre grâce aux bénédictions des parents, c’est pourquoi les journalistes doivent préserver cette paix et maintenir la stabilité tout en apaisant les tensions de part et d’autre », a lancé Nantenen KONE.

Oumar M’Böh pour lecourrierdeconakry.com    

 

Print Friendly, PDF & Email