Accueil Actualités Labé : La marche de l’opposition se tient malgré la ‘’la désinformation’’

Labé : La marche de l’opposition se tient malgré la ‘’la désinformation’’

1354
PARTAGER
Point de départ de la marche de l'opposition à Labé

Dans la matinée de ce mercredi 04 octobre 2017, les activités économiques tournent au ralenti. En dehors de certains services publics et privés, de quelques bancaires de la place et des établissements d’enseignement, boutiques et magasins du marché central et de celui de Daka sont fermés selon un constat fait  sur place par la correspondante du courrierdeconakry.com.

Banque fermée

Dès le départ de la marche de l’opposition  le peu de service dans les institutions citées ci-dessus  ont été obligés de fermer pour mesures de sécurité . Dans la foulée des élèves de plusieurs établissements d’enseignement pré-universitaire traversé par le mouvement sont venus grossir les rangs des manifestants.

Mamadou Bachir Koula, membre du comité d’organisation à quelques minutes du départ de la manifestation promet une grande mobilisation.

 «Inch Allah la marche va bien se tenir parce que comme vous le constaté les gens sont déjà sur place ici au point de départ. Nous attendons au minimum les 60 000 personnes parce que vraiment tout le monde est prêt à sortir et c’est toute l’opposition qui va sortir » estime-t-il.

De son coté, Alpha Souleymane Diallo, le premier secrétaire à l’organisation et à la mobilisation exprime les difficultés.  « Nous avons  déjà sensibilisé nos militants mais le soucis est que le préfet a attendu 22 heures pour faire passer un communiqué radio, pour dire que la marche n’aura pas lieu. Il y a eu des consignes venues du haut lieu pour dire que la marche n’aura pas lieu. Voilà pourquoi au lieu de 09 heures on va démarrer à 10 heures parce qu’il fallait corriger cette information. La marche aura bel et bien lieu »  affirme-t-il.

Route barricadée

Mais il faut noter que des jeunes surexcités barricadaient les routes menant au rond-point Hoggo M’Bouro dans la matinée de ce mercredi. Interpellé sur cet état de fait Mamadou Aliou Sampiring Diallo de la cellule de communication de l’Union des Forces Démocratique de Guinée (Labé)  tente de convaincre.

 « Ils ne sont pas en train de barricader ! C’est juste pour dire aux gens de ne pas envoyer leurs engins dans la foule car on ne peut pas maitriser tout le monde. Donc nous sommes  en train de leur  dire de se retourner »  se justifie-il.

A la demande des organisateurs, aucun agent en tenue n’est pour le moment visible aux alentours des différentes artères de la ville de Labé.

Bah Djenabou Labé, pour lecourrierdeconakry.com

 

Print Friendly, PDF & Email