Accueil Actualités Marche de l’opposition : Forte mobilisation à Labé

Marche de l’opposition : Forte mobilisation à Labé

67
PARTAGER

Du rond-point Hoggo M’bouro (point de départ de la marche) au palais de la Kolima (point d’arrivée) en passant par le centre-ville , les quartiers Bowloko, Daka 1, Daka 2, Tata 1, rondpoint Hoggo M’bouro, rond-point Hôpital régional, rond-point banque centrale puis la contournante,  les rangs des marcheurs n’ont fait que grossir pour former  une véritable marée humaine a constaté sur place la rédaction locale du courrierdeconakry.com.

L’honneur à tout d’abord échu à Hadja Ramatoulaye Diallo la présidente des femmes du bureau fédéral de l’union des forces démocratiques de guinée (UFDG) Labé pour ouvrir la valse des discours.

 « Permettez-moi de vous remercier vous les femmes de Labé pour avoir bien voulu répondre en masse à cette manifestation pour exprimer notre malaise à l’égard du gouvernement » lance-t-elle.

Pour le président de la jeunesse du bureau fédéral de l’UFDG Mamadou Aliou Laly Diallo  qui a pris la parole juste après, les jeunes de Labé ont répondu à Alpha Condé et sa mauvaise gouvernance à travers cette grande mobilisation.

Invité spécial de la marche du côté de Labé, Dr Ibrahima Lelouma Diallo, député uninominal de Lelouma y est allé de son mot.  «  Il n’est pas question de parler de troisième mandat car on tend vers la fin du pouvoir d’Alpha Condé. Donc, nous demandons à la jeunesse de se lever et de resserrer les rangs car nous venons à peine de la Guinée Bissau et du Sénégal où les Guinéens nous ont montré leur engagement à nous accompagner au moment venue » soutient-il.

En fin, Cellou Baldé le député uninominal de Labé a pris la parole sous l’ovation de la foule.  «Le président El Hadj Cellou Dalein Diallo nous a contacté au téléphone lors de la marche et nous a chargé de vous dire merci. Quand on était au niveau de la préfecture et du gouvernorat on a fait passer le message à ces deux autorités comme quoi voici la constitution de la Guinée et que ce n’est pas Alpha Condé la constitution. Ce n’est pas le gouverneur Sadou Keita la constitution, ce n’est pas le préfet Safioulaye Bah la constitution, ce n’est pas moi le député Cellou Baldé la constitution, la constitution de la république de Guinée est dans ce livre (en brandissant le document). Ce livre est supérieur à Alpha Condé et à n’importe quelle autre personne et c’est dans ce livre qu’on nous a autorisé à manifester donc les autorités ne peuvent pas autoriser ou interdire nos manifestations » a martelé l’honorable Cellou Baldé.

Bah Djenabou Labé, pour lecourrierdeconakry.com

 

Print Friendly, PDF & Email