Accueil Actualités N’Zérékoré : plusieurs bâtiments décoiffés par le vent 

N’Zérékoré : plusieurs bâtiments décoiffés par le vent 

156
PARTAGER

De fortes pluies accompagnées de vent violent se sont abattues sur la ville de N’Zérékoré les jeudi 16  et vendredi 17 février 2017 faisant plusieurs dégâts dans certains quartiers notamment Gbanhana a constaté sur place lecourrierdeconakry.

Le plus grand dégât a été causé par la pluie du jeudi 16 février 2017, au quartier Gbanhana.  Là-bas c’est l’Ecole Normales des Instituteurs (ENI) qui a été endommagée avec des toitures de certains appartements des enseignants emportés.

« Hier nous sommes allés au jardin pour transplanter des choux et des salades. Nous sommes restés là-bas jusqu’à 18 heures, 19 heures. Quelques minutes après,  nous avons constaté des flottes. C’est ainsi qu’on s’est précipité pour rentrer à la maison où on s’est enfermé. Entre temps, j’ai entendu le cri de la secrétaire qui m’appelait.  J’ai demandé à mon enfant d’ouvrir la porte mais il n’a pas pu. Et il m’a dit qu’il y a de l’eau qui pénètre sa chambre. On a sorti ses effets pour les mettre à l’abri. Ensuite j’ai voulu sortir pour  aller voir Madame qui m’appelait dehors mais il a fallu que je force la porte. Quand je suis sorti, j’ai trouvé que la toiture était complètement enlevée. J’ai dit à la famille de sortir, nous sommes venus chez le directeur de stage. Certains se sont couchés chez le directeur de l’école et d’autres dans la salle polyvalente»,  a expliqué Kandas Oularé, un des responsables de l’ENI de N’Zérékoré.

Vent violent à N'ZCe matin, des autorités de cette école ont saisi les autorités communales, préfectorales et régionales qui se sont rendus sur le lieu pour constater les dégâts. Une attitude qui a consolé le Directeur Général de ladite école.

« Ce matin, Monsieur le maire est venu ici, il a fait un constat très amer. Le directeur régional également était venu. Nous nous sommes transportés chez le préfet. Nous lui avons expliqué de ce qui s’est passé. D là nous avons continué chez le gouverneur, sur le champ monsieur le gouverneur a pris sa voiture de commandement pour venir constater les faits. Ensuite le préfet est venu. Ils nous ont consolés et ils ont dit faire un rapport circonstanciel sur la situation. Mais j’avoue que nous avons

Selon lui ce sont deux bâtiments de quatre appartements qui ont été endommagés.  Mais pour l’heure, il est impossible de donner une précision sur la valeur des dégâts.

Par ailleurs, ces pluies ont laissé des traces dans d’autres coins de la ville. Notamment aux quartiers Nakoyakpala et Nyein où des télé centres et Kiosques ont été décoiffés.

Print Friendly, PDF & Email