Accueil Actualités Verdict du procès Koula : Bah Oury estime que la justice n’est...

Verdict du procès Koula : Bah Oury estime que la justice n’est pas rendue !

232
PARTAGER

« Le tribunal après avoir délibéré, (…) retient M. Tchianguel dans les liens de la culpabilité et le condamne par défaut à la réclusion criminelle à perpétuité, décerne mandat d’arrêt contre lui ; retient Alphadjo et Amadou Sadjo Barry dans les liens de la culpabilité, les déclarent coupable des coups et blessures volontaires, les condamnent par défaut à deux ans de prison et à un millions de franc d’amende chacun, décerne mandat d’arrêt contre eux ; déclare que les faits ne sont pas imputable à Amadou Sow et à Algassimou Keita, les renvois à des fins de poursuite, ordonne leur acquittement pure et simple ». C’est ce qui ressort du verdict du procès sur l’assassinat du journaliste Mohamed Koula Diallo rendu en début de semaine.

Mais pour M. Bah Oury, vice-président exclu du parti Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), qui s’est constitué partie civile dans cette affaire, ce verdict est une volonté délibéré de masquer les vrais responsables de l’assassinat.

« Pour moi, la justice n’est pas rendue, c’est une volonté délibéré de masquer les vrais responsables de l’assassinat du journaliste Mohamed Koula », nous a-t-il confié ce mercredi 10 janvier 2018.

Selon Bah Oury, lui et ses avocats, avaient déjà écrit auprès du premier président de la cour d’appel une lettre pour dessaisir le juge Mangadouba Sow de ce dossier. Parce que, dit-il : « Nous avions compris qu’il ne pouvait pas contribuer à la manifestation de la vérité. Donc, ce verdict nous montre ce qu’il en est ».

« Dans les dossiers d’instruction, celui qui est présenté comme étant l’auteur du tir qui a tué Mohamed Koula, il avait orienté son arme vers moi. Il a raté sa cible et il a tué Mohamed Koula. C’est Amadou Sow le garde du corps de Cellou Dalein. Il a été acquitté, Souleymane Tchianguel qui n’est qu’inculpé pour complicité, a eu une peine maximale. Donc, je considère que dans cette affaire, c’est la complicité directe de Cellou Dalein qui est mise en cause et sa capacité de corruption qui a amené à ce que le verdict soit comme tel », a expliqué Bah Oury.

Mais, ajoute-t-il : « Malheureusement pour lui (Cellou Dalein, Ndlr), la condamnation de Thianguel, implicitement le condamne et le situe comme le principal commanditaire de la tentative d’assassinat sur ma personne, qui a amené à tuer le journaliste Mohamed Koula le 5 février 2016 », conclut-il.

Nantènin Traoré  

Print Friendly, PDF & Email