Mines : Une nouvelle grève à la Société Minière de Dinguiraye (SMD)

0
145

La Société Minière de Dinguiraye (SMD) a de nouveau enregistré une nouvelle grève. Cette fois ci, ce sont des agents de LAGUIPRES qui ont déclenché le mardi 02 juillet 2019, un débrayage au sein de leur service grève, ils dénoncent la Direction générale de la société de violation du protocole d’accord signé à l’issue des négociations tenues du 14 au 16 mars 2019 sur le site de la SMD, sous la médiation de l’inspection du travail de Siguiri. Ils réclament également l’amélioration de leurs conditions de vie.
Ce protocole d’accord compte huit (8) points et en premier l’augmentation de 200. 000 GNF, accordée à chaque agent à compter du mois de mars 2019 ; une hausse de 8% sur le salaire brut de chaque agent à compter du mois de mars 2019 ; le passage du contrat actuel du personnel à durée déterminée (CDD) à un contrat à durée indéterminée (CDI) pour la garantie des employés ; un bulletin de salaire contenant toutes les rubriques dont les heures supplémentaires ; la prise en charge sanitaire à 50% assurée par LAGUIPRES et à 100% en cas d’accident de travail ou de maladie professionnelle entre autres.


De ce fait, les travailleurs réclament le paiement des heures supplémentaires de deux mois qu’ils disent avoir effectués à la société ou à défaut, la suppression pure et simple de celles-ci. C’est pour cette raison qu’ils ont investi la devanture des bureaux de LAGUIPRES, laissant ainsi la mine à la merci des orpailleurs artisanaux qui ont envahi les lieux. « Nous allons rester ici jusqu’à satisfaction de nos revendications » a laissé entendre un agent joint par notre rédaction.


Aux dernières nouvelles, les forces de l’ordre ont intervenu à l’aide du gaz lacrymogène en dispersant les manifestants.
A suivre…
Oumar M’Böh pour lecourrierdeconakry.com
+224 622 62 45 45
mbooumar@gmail.com

Print Friendly, PDF & Email