Accueil Opinion La Guinée doit être encouragée (déclaration de l’INIDH)

La Guinée doit être encouragée (déclaration de l’INIDH)

29
PARTAGER

L’Opposition Républicaine a déclenché une série de manifestations dans le but d’exercer des pressions sur le pouvoir afin d’obtenir l’accélération de la mise en œuvre des accords politiques inter-guinéens du 12 octobre 201 ; Ainsi, elle a organisé des meetings successivement à Kaloum, Matoto et Dubréka, puis une marche pacifique qui s’est terminée par un meeting sur l’esplanade du stade du 28 septembre, ce mercredi 02 août 2017.

Remarque :

– Les forces de maintien d’ordre ont eu un comportement républicain qui a été d’ailleurs salué par le Chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo ; Président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) ;

– Il n’y a pas eu d’affrontements entre les forces de l’ordre et les manifestants, ce qui explique qu’il n’y ait ni morts, ni blessés (à l’exception des victimes d’accident de la circulation intervenue en marge des manifestations), ni destruction de biens, ni actes de vandalisme ;

– Le Chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, Président de l’UFDG, a eu une poignée de mains avec les responsables du maintien d’ordre pendant la marche et en présence des militants : ce geste, hautement symbolique, a permi de changer positivement la perception des manifestants à l’endroit des forces de l’ordre ; autrement dit, les manifestants qui avaient l’habitude d’affronter les forces de l’ordre, trouvent en ceux-ci des amis, des protecteurs ;

– Le Chef de fil de l’opposition, Président de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo a lancé un appel au civisme en ces termes : «Je vous demande de faire preuve de retenue et de responsabilité. N’insultez personne, ne provoquez personne , respectez les droits et les libertés de ceux qui ne veulent pas manifester» ;

– Le Président Alpha Condé a instruit son Gouvernement de prendre les mesures nécessaires pour la mise en œuvre desdits accords ; la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a, par la même occasion, été sommée de proposer un chronogramme des élections dans les meilleurs délais ;

Les actes et comportements du Président de la République, du chef de fil de l’opposition, des forces de Défense et de sécurité renforcent la Démocratie et l’Etat de droit ; Par conséquent, constituent des motifs de satisfaction pour l’Institution Nationale Indépendante des Droits Humains.

Cependant, l’Institution a constaté avec regret, l’ethnicisassions du débat politique ces derniers jours avec des discours contreproductifs de deux hauts responsables de l’UFDG qui semblent s’éloigner de la ligne officielle de leur Parti ; un journaliste de la presse privée a été blessé en marge de la manifestation, ce qui est inacceptable.
L’INIDH :

  1. Se félicite de l’amélioration des conditions de jouissance des droits civils et politiques en Guinée ;
  2. Félicite les forces de Défense et de sécurité qui, malgré le nombre très impressionnant de manifestants, ont fait preuve de retenue, de professionnalisme et d’un esprit républicain encourageant ;
  3. Encourage vivement les responsables et agents du maintien d’ordre à persévérer dans cette voie afin d’institutionnaliser ce genre d’attitudes et contribuer efficacement à la promotion et la protection des droits humains en Guinée ;
  4. Encourage les acteurs politiques à faire preuve de responsabilité en évitant les discours qui exacerbent les tensions ethniques et régionalistes et fournir plus d’efforts pour protéger les journalistes et autres acteurs de la société civile, notamment pendant les manifestations.

Recommandations :

L’INIDH recommande vivement :

A Son Excellence Monsieur le Président de la République :

  1. a) De mettre en place un Gouvernement d’Union nationale qui travaillera à prévenir toute crise majeure par l’application des accords du 12 octobre à la satisfaction de toutes les parties ;
  2. b) De rassurer son peuple sur ses intentions de ne pas briguer un troisième mandat par un discours public ;
  3. c) De mettre en place la Haute Cour de Justice prévue par la Constitution et contenue dans les accords du 12 octobre ;
  4. d) De travailler avec l’opposition pour trouver une solution de sortir de crise à la CENI afin de garantir la tenue d’élections libres et crédibles dans les meilleurs délais ;
    – A l’Opposition Républicaine :
    – de saisir toute opportunité susceptible de faire aboutir ses revendications par des moyens autre que les manifestations de rue ;

– de poursuivre l’éducation civique de leurs militants en vue de contribuer efficacement au renforcement de l’Etat de Droit ;

– de sensibiliser davantage leurs militants à la non-violence et à la protection des journalistes et des activistes des droits humains et de la société civile ;
Aux responsables étatiques du maintien d’ordre :
– de renforcer la formation des Forces de Défense et de Sécurité aux droits humains ;

– de les sensibiliser davantage sur la promotion de la non-violence et la protection des journalistes, des activistes des Droits Humains et de la société civile en générale ;

– de coopérer fraternellement avec les organisateurs des manifestations pacifique afin d’en institutionnaliser le caractère pacifique ;

– de collaborer avec les organisations de défense des droits humains pour mieux intégrer les valeurs universelles des droits humains dans leurs comportements quotidiens.

– A la Communauté internationale :

  1. a) D’accroitre son assistance à la Guinée en vue de poursuivre la professionnalisation des forces de Défense et de sécurité ;
    b) De peser de tout son poids pour amener toutes les parties à des meilleurs sentiments afin d’éviter à la Guinée des crises majeures aux conséquences imprévisibles.

– Aux forces vives de Guinée, de promouvoir la paix et l’unité nationale.

Vive la Coopération internationale ;
Vive les droits de l’homme !
Vive la démocratie !
Que Dieu bénisse la Guinée et les Guinéens.
Je vous remercie.

Le Président

Dr Mamady KABA

 

Print Friendly