Insécurité à Dubréka, deux jeunes assassinés par des bandits

0
845

Selon le correspondant de la radio nationale dans la Préfecture de Dubréka, deux jeunes ont été tués par des bandits à l’aide d’un fusil PMK. L’acte s’est passé dans la nuit du samedi 24 à dimanche 25 mars 2018, plus précisément dans le quartier Tobolon aux environs de 3h du matin (commune urbaine de Dubréka).

Selon le porte-parole  des agents de la Brigade de Recherche, Gadirou Diallo , les deux jeunes assassinés sont Mamadou Saliou Barry âgé de 17 ans conducteur de taxi moto à Tobolon et de Mamadou wahab Diallo étudiant à l’Université de Sonfonia âgé de 18 ans.

« Ces deux jeunes revenaient de Keitaya pour Tobolon à moto lorsqu’ils ont été arrêtés et mis au respect par des inconnus armés qui les ont administrés dans le dos des balles de fusil PMK ».

En réaction à la mort de ces deux jeunes, les conducteurs de taxi moto ont érigés des barricades sur les artères de la ville, ils ont été dispersés par une intervention des services de maintien d’ordre.

Les corps des jeunes ont été admis à l’hôpital préfectoral de Dubréka. Où, leurs familles sont venues les prendre pour leurs inhumations. Ce fut un moment de profonde tristesse que les parents des victimes ont partagés avec l’ensemble des conducteurs des taxis motos qui ont pris d’assaut dans la journée du dimanche les axes routiers après les cérémonies d’enterrement pour ériger les barricades. La circulation fut bloquée pendant plus de trois heures. Il a fallut l’intervention des services de sécurité pour rétablir l’ordre, a raconté notre confrère.

En deux jours seulement, vendredi nuit et samedi nuit deux cas d’attaques, trois pertes en vie humaine comme pour dire que la criminalité prend des proportions inquiétantes et préoccupantes à Dubréka, alerte le correspondant.

Oumar M’Böh pour lecourrierdeconakry.com   

 

Print Friendly, PDF & Email