Kindia : Des bandits tirent à bout portant sur un taxis !

0
247
Exif_JPEG_420

Les attaques à mains armées sont devenues récurrentes sur la route nationale numéro 1 Kindia-Mamou. Le dernier cas enregistré est celui du samedi 17 novembre 2018 aux environs de 23 heures dans le District de Sèguèya, Commune urbaine de Kindia.

Au cours de cette attaque, les bandits ont tiré à bout portant sur le taxi immatriculé RC -5718 avant l’immobilisé.

Ibrahima Barry une des victimes que nous avons joint au téléphone raconte sa mésaventure : « On n’a bougé de Faranah à bord d’un taxi ; arrivé sèguèya, on n’a été attaqué par des coupeurs de route qui roulaient dans une Mercédès. Moi j’ai compté 4 personnes; ces personnes ont tiré deux coups de feu, le premier sur le pneu ; le après le second, le chauffeur a crié. Notre véhicule a été immédiatement immobilisé.  Moi j’ai été dépouillé de mon sac contenant mon ordinateur, des téléphones, de cartes bancaires et une somme d’un million deux cent mille de francs guinéens (1.200.000 GNF).Les gendarmes postés au niveau de sèguèya ont regardé et dit au chauffeur qu’il n’ont vu aucune trace de balle sur la voiture. Ils trouvaient ça bisarre. Alors pourquoi il s’est arrêté? Ce sont des questions que je me pose. Donc moi une fois à Conakry j’ai décidé de porter plainte contre le chauffeur. Car cette attaque est ciblée contre ma personne » accuse Ibrahima Barry médecin de profession.

Les passagers de cette route sont souvent victimes d’attaques à mains armées. Il est temps que les services de sécurité envisagent de mesures pour assurer leur sécurité.

Mohamed Condé pour lecourrierdeconakry.com

625-06-33-08

Print Friendly, PDF & Email