Assainissement/Déguerpissement : Le Maire de Matoto donne le coup d’envoi !

0
330

Le maire de la Commune Urbaine de Matoto, MamadoubaTos Camara a lancé dans la nuit de mercredi 13 à jeudi 14 mars 2019, des campagnes d’assainissement et de déguerpissement des occupants illégaux des emprises de la place publique. Cette initiative du conseil communal de Matoto est accompagnée par l’Agence Nationale de Salubrité Publique.
C’est le marché d’Entag qui a constitué la première étape de cette opération. Le Maire, Mamadouba Tos Camara justifie leur démarche : « Lors de la campagne électorale des communales, un des volets de notre projet de société était axé principalement sur l’insalubrité. Et pour lutter contre ce fléau, il faut la participation citoyenne. Dans notre commune, le rond-point d’ENTAG était devenu une préoccupation majeure pour les habitants de Matoto en particulier et pour toute la population de Conakry en général. C’est pour cette raison que nous avons décidé d’enlever ces points noirs en collaboration avec l’agence nationale d’assainissement et de la salubrité publique ». 
Les autorités ne se sont pas limitées seulement à l’assainissement de ce point noir. Un site de dépôt d’ordures a été identifié pour les citoyens a annoncé le nouveau maire : « en commun accord avec les chefs de secteurs et les chefs de quartiers, nous avons identifié un site qui doit désormais servir de dépôt d’ordures qui plus tard seront transférées à la grande décharge », a-t-il annoncé.

En plus de cette opération d’assainissement, une autre a été lancée, cette autre concerne le déguerpissement des occupants illégaux des bordures de routes. Des opérations qui selon Mamadouba Tos Camara : « je suis rassuré que les populations vont nous accompagner. C’est vrai que les femmes sont très préoccupées pour leurs places de vente de marchandises. Cela, malgré leurs applaudissements suite au nettoyage de ce grand tas d’ordures qu’elles côtoyaient quotidiennement. Mais, je pense que dans les jours à venir les choses vont rentrer en ordre » a-t-il promis.

A en croire, Mamadouba Tos Camara des dispositions sont déjà prises pour la surveillance des lieux assainis et déguerpis : « nous avons sollicité auprès de la Compagnie Mobile d’Intervention et de Sécurité (CMIS) du quartier Entag pour la sécurisation de ces lieux. Aussi, toute personne qui sera appréhender entrain de jeter les ordures à ces endroits sera sanctionner d’une lourde amende au profit des services de sécurité qui passent leur temps à surveiller » a-t-il avertit.

De leur côté, les femmes déguerpies souhaitent leur recase-ment afin de poursuivre leur petit commerce.
Oumar M’Böh pour lecourrierdeconakry.com 

Print Friendly, PDF & Email