Siguiri : le 27ème gardien du Balafon mythique de Niagassola officiellement intronisé par le ministre de la Culture

0
126

C’est dans une belle ambiance et avec beaucoup d’engouement que le nouveau Ballatigui, Siriman Kouyaté a été officiellement intronisé à Niagassola dans la préfecture de Siguiri, le jeudi 14 juillet 2022 par le ministre de la Culture du Tourisme et de l’Artisanat, Alpha Soumah. Cet évènement culturel et artisitque est marqué par une forte mobilisation. La cérémonie a connu la présence de plusieurs pays dont le voisin du Mali qui partage l’histoire de ce Balafon avec la Guinée. Il y avait aussi la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso.

Le sosso bala est un balafon mythique du célèbre empereur du Sosso, Soumaoro Kanté. Un trophée de guerre sorti des décombres de la bataille de Kirina en 1235. Cet outil symbolique a été octroyé officiellement à Balla fasséké Kouyaté par l’empereur du Mali Soundjata Keita. L’instrument a été proclamé chef d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de l’humanité en 2001 par l’UNESCO.

Siriman Kouyaté, magistrat de son état et président de la 4eme chambre civile commerciale et sociale de la cour suprême issue de la famille Dokala est désormais le nouveau balatigui. Il remplace ainsi Elhadj Filani Sékou Kouyaté qui est décédé au mois de février 2022.

Epaulé par son collègue ministre en charge de l’Agriculture, Mamoudou Nagnélen Barry et accompagné par une forte délégation, le ministre Alpha Soumah, a au nom du président de la transition le Colonel Mamadi Doumbouya, promis de revaloriser ce mythique balafon qui est fièrement conservé par la famille Dokala depuis 1930.

<< Comme la tradition l’exige, la conservation du Sosso Bala et de toutes les traditions immatérielles qui l’entoure est assurée d’office par le Doyen des pères de la famille Dokala. A ce titre, je peux donc vous rassurer, au nom de Monsieur le Président de la République, que le Gouvernement ne ménagera aucun effort pour appuyer la mise en valeur de ce balafon multiséculaire qui a appartenu à Soumaoro KANTE et à l’empereur Soundiata KEITA, dont vous avez la lourde responsabilité de conservation>> a-t-il laissé entendre.

A l’occasion de cette intronisation de Siriman Kouyaté, la famille Dokala a saisi l’opportunité pour revenir sur l’importance de ce balafon avant d’attirer l’attention de l’Etat sur les difficultés rencontrées dans sa conservation.

<<A date 26 gardiens se sont succédés dans la conservation de cet instrument sacré et la famille Dokala de Niagassola est en est gardienne depuis 1930. Siriman Kouyaté, Magistrat de son état et président de la 4eme chambre civile commerciale et sociale de la cour suprême de Guinée en sera le 27ème par la grâce d’Allah et le tout premier intellectuel à assumer une telle responsabilité, succédant ainsi à Elhadj Filani Sekou Kouyate décédé le 26 février 2022. A ce titre il continuera à pérenniser cette tradition multiséculaire malgré son statut d’agent de l’Etat par le respect des vertus qu’incarne un balatigui, et que ses prédécesseurs ont assumé sans faille>> a-t-il affirmé.

La famille Dokala a également souhaité entre autre : la finition, l’équipement et l’entretien régulier du musée abri dont quelques pans du mur commencent déjà à être lézardés. La prise de dispositions idoines pour le renforcement de la sécurité du balafon. La reconstruction, l’aménagement et la clôture de la concession abritant la grande famille Dokala à Niagassola. L’institutionnalisation d’un festival du balafon autour du sosso bala le père des balafons tous les deux ou trois ans, L’institution d’une subvention annuelle pour le sosso bala et son gardien. La dotation d’un véhicule tout terrain pour faciliter la locomotion du balatigui de Conakry à Siguiri.

Ibrahima Bah

Print Friendly, PDF & Email