Accueil Actualités Culture Des Descendants de Thierno Aliou Bhoubah N’Diann et d’Elhadj Oumar Tall s’allient

Des Descendants de Thierno Aliou Bhoubah N’Diann et d’Elhadj Oumar Tall s’allient

216
PARTAGER

Les descendants de feu Thierno Aliou Bhoubah N’Diann et d’Elhadj Oumar Tall se sont retrouvés le dimanche dernier au quartier Taouyah dans la Commune de Ratoma. Cette rencontre avait pour objectif, de renforcer leurs liens afin de continuer les œuvres culturelles de leurs ancêtres qui ont marqué d’un sot particulier l’histoire de la religion musulmane dans la sous région oust africaine.

Durant plusieurs heures, ils ont chantés des cantiques religieux en la mémoire de leurs ancêtres Thierno Aliou Bhoubah N’Diann et d’Elhadj Oumar Tall tous deux érudits soufi musulmans et membres de la confrérie Tijaniyya.

Parmi les organisateurs figurent Cheik Ahmed Tidiane Sall et Amadou N’diaye, ils ont justifié leur démarche : « Nous devons connaitre d’abord c’est quoi la confrérie Tiddjaniya, c’est pour cette raison que nous descendants des deux érudits avons décidé de nous unir pour continuer leurs traces », a indiqué Cheik Tidiane.

De renchérir, Amadou N’Diaye dira que : « c’est la semaine d’Elhadj Oumar Tall, c’est lui qui nous a envoyé à Dinguiraye et nous sommes sur ses traces. Donc, nous voulons élargir avec ceux de feu Thierno Aliou Bhoubah N’Diann de Labé basés à Conakry pour continuer la culture ensemble ».

Ces religieux prônent la paix, l’unité nationale et la justice sociale. A cette occasion, les descendants de Thierno Aliou Bhoubah N’Diann ont par le biais de leur porte-parole, Thierno Mamadou Dian Diallo Abadjada souhaité la réhabilitation des sites historiques d’Elhadj Oumar Tall dans la préfecture de Dinguiraye : « Pour le cas d’Elhadj Oumar Tall, ce que nous avons entendu et vu comme traces est réconfortant, c’est pourquoi il est important que les fils de Dinguiraye réhabilitent les sites historiques de cet érudit qui ne se trouvent nul part dans le monde. Cela permettra aux générations futures de connaitre son histoire. C’est cette doléance que nous formulons envers les fils et filles de Dinguiraye ».

C’est au domicile du président de la coordination des ressortissants de Dinguiraye à Conakry, Elhadj Amadou Cherif Ly que s’est tenue cette rencontre. Ce dernier s’est réjoui de cette initiative. Il a saisi l’occasion pour appeler les fils de Dinguiraye et de Labé à l’union : « C’est un sentiment de fierté pour moi d’accueillir ces descendants ; ils ont fait des prières et bénédictions pour tout le monde. Depuis que la famille Lyddoubhè a entamé la Djiharra à Dinguiraye, il y’a une grande ouverture entre Labé et Dinguiraye et ce que nous voulons pérenniser », a souhaité Elhadj Amadou Cherif Ly

Thierno Aliou Bhoubah N’diann et Elhadj Oumar Tall ont été de grands érudits. Le premier a laissé près de 4.000 ouvrages en Pulaar et en Arabe, ce qui constitue un immense héritage culturel pour la Guinée. Quant au second, il a fondé un grand empire dans une partie de la Guinée et du Mali actuels où il a propagé un Islam tolérant.

Oumar M’Böh pour lecourrierdeconakry.com

+224 622 624 545/666 369 744

[email protected]

Print Friendly, PDF & Email