Fête du 8 mars, la Ministre de l’Action sociale décline les grandes lignes !

0
211

La Journée Internationale de la femme sera célébrée le 8 mars prochain en Guinée comme partout dans le monde. En prélude à cette fête, le département de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance a animé une conférence de Presse, le vendredi 1er mars 2019, à la Maison de la Presse sise à Coléah. Objectif, décliner devant les journalistes les activités prévues par le département au courant du mois de mars ‘’mois de la femme’’.

Le thème mondial retenu pour cette année est : « Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement » et celui national c’est : « Autonomisation des femmes en lien avec le développement durable: bilan de 2010 à nos jours ». 

En ce qui concerne le thème mondial, la ministre de l’Action sociale, Mariama Sylla a dit qu’il faudrait : « réfléchir aux moyens innovants, permettant de faire progresser l’égalité des sexes et l’autonomisation de la femme. Il s’agit aussi de réfléchir sur les efforts à fournir permettant d’innover dans le domaine de système de protection sociale. Si nous devons penser équitablement, nous devons bâtir intelligemment, et innover pour le changement. Aussi, penser à des approches capables de rompre avec le statu quo afin d’éliminer les obstacles structurels et faire en sorte qu’aucune femme, ni aucune fille ne soit laissée de côté » a-t-elle soulignée.

Parlant du thème national, consacré à l’autonomisation des femmes, Mariama Sylla a indiqué que les cadres de son département ont décidé de faire une rétrospective des actions destinées aux femmes depuis l’avènement de la 3ème République sous l’égide du Pr Alpha Condé : « Nous avons dit que depuis 2010, nous avons un nouveau régime. Qu’est-ce qui a été fait pour l’autonomisation des femmes ? Nous nous sommes aussi dit qu’il serait bon que nous pensions à nos sœurs, car, il y a des maladies qui touchent aujourd’hui les femmes. Donc, à l’occasion de la fête du 8 mars 2019, l’innovation et la technologie ouvriront de nouvelles portes aux femmes et aux filles afin qu’elles puissent jouer un rôle actif, dans la mise en place des systèmes plus inclusifs, des services efficaces et des infrastructures durables. Ce qui permettra d’atteindre plus rapidement les objectifs du développement durable » a-t-elle justifiée.

Dans le cadre de la visibilité des activités programmées durant le mois de la femme, il est prévu entre autres : des conférences, des débats télévisés, des reportages radiodiffusés et télévisés, des exposition-ventes, la réalisation des portraits d’icônes féminines. Ensuite, un autre volet sera consacré à un appui aux femmes entrepreneures et l’autre au soutien aux victimes de cancer, a annoncé la ministre.

Oumar M’Böh pour lecourrierdeconakry.com

Print Friendly, PDF & Email